Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 février 2007

La torture de la clôture …

Tout territoire se distingue d'un autre par ses limites. Quand il s’agit d’un jardin, on errige gaiement une clôture ! Mais attention, on ne rigole pas avec la clôture !

Avant toute chose, introduisons :

Une cloture a pour effet de se protéger des vents, du bruit et des regards. Il existe plusieurs manière de cloturer un espace :

Par la construction
- planter des piquets et tendre un grillage
- couler une fondation et monter un muret, (qui peut lui même être surmonté d’un grillage )
- planter des poteaux de bois et y fixer des planches (façon ranch texan)
- planter des poteaux de bois et y tresser des branches de saule ou de noisetier.
- Monter un muret en pierres sèches
- Poser une palissade de bois …

Par la plantation :
- en plantant une haie de résineux ou de feuillus persistants (thuya, cyprès, laurines…)
- en plantant des feuillus caduques (
- une haie variée …

Seulement voilà, tout n'est pas si simple. Ériger une clôture implique une demande d'autorisation de construire. Le CAUE d'île de France a rédigé une fiche très claire qui permet de comprendre cette procédure. Pour ceux qui souhaitent un maximum d'information, nous joignons à cette note la fiche spécifique de la DDE de demande de permis de construire une clôture (DDE_formulaire_cloture.pdf).Par ailleurs, vous trouverez différentes informations sur le droit de clôturer son terrain en cliquant sur ce lien.


Pour notre projet, nous avons trouvé LA solution idéale : le talus ! Typique de notre environnement bocager breton, le talus s’avère être notre allié pour le terrain pentu et venteux que nous avons choisi. Par ailleurs, il nous permettra d’inscrire la maison dans son paysage environnemental. Nos talus seront à terme, couverts de noisetiers, genets et ajoncs … tout un programme.

Les bienfaits du talus sont multiples, en voici les principaux :
- brise vent
- niche écologique
- retient et filtre les eaux de pluie
- abrite des nuisances sonores

Pour les curieux, nous conseillons le site : À l’école des talus, très complet en la matière. Indispensable !

Information pour les économes … la construction des talus est encouragée par les politiques locales bretonnes. Des subventions sont attribuées chaque année. Elles peuvent financer jusqu’à 80% du montant total des frais.

Mais là où ça se complique … c'est que nous ne savons pas encore si les talus entrent dans les exceptions à l'obligation de demande de permis de clôture …

A suivre donc

Sandra

12 février 2007

Viabilisation du terrain, histoire de calculette

Combien coûte un raccordement au réseau électrique ? Suite à cette question que nos amis constructeurs, Véronique et Benoît, nous ont posé, nous avons décidé de communiquer la réponse au plus grand nombre … ça pourrait peut être servir à quelques uns d'entre vous.

Après avoir cherché dans nos diverses notes, voici les informations que nous possédons :

EDF
(Nous avons obtenu ces informations par téléphone auprès d'EDF en mars 2006)
le raccordement est établi sur la base d'un forfait.
Ce forfait se calcule en tenant compte de la distance entre la ligne déjà existante et l'emplacement du coffret EDF qui se trouvera en limite de propriété.
si la distance se situe entre 0 et 30m : le forfait est de 744 € HT. Pour toute distance supérieure à 30m, il faut ajouter à ce premier forfait une somme forfaitaire de 15€ HT par mètre supplémentaire.

Dans vos petits calculs, il ne faut pas oublier les frais de liaison entre le coffret en limite de propriété et la maison. Prévoir la tranchée, le fourreau avec les cables, le compteur et le disjoncteur. Si ces travaux son effectués par EDF, il faut compter 10€ HT par mètre. Mais cette partie des travaux peut être réalisée par vous même, vos amis motivés ou une entreprise privée …

À cela, s'ajoute les frais de mise en service (quand tout l'équipement électrique à l'intérieur de la maison est réalisé). EDF ouvre le compteur à condition que le propriétaire de la maison ai obtenu le certificat de conformité établi par le CONSUEL. C'est à ce moment que vous établirez un doux contrat avec EDF, comme pour n'importe quelle ouverture de compteur, en signant un chèque de 14,02 € TTC.

Pour info, pour ce qui concerne le consuel les frais à prévoir pour la visite et l'obtention du certificat de conformité sont de 106,05€TTC. Pour info, consultez leur site http://www.consuel.com/consuelisportail/bareme.htm

France Télécom
Nos interlocuteurs (par téléphone ou en agence) n'ont pas été aussi efficaces et précis que leurs confrères d'EDF. La meilleure information que l'on ai obtenue est la suivante : il faut prévoir les frais de mise ne service (55 € TTC) et les frais de déplacement d'un technicien (54,49 € TTC). Aucune personne n'a pu nous donner une réponse à la question suivante : y a t-il un coût pour le tirage d'une ligne entre le réseau existant et une maison nouvellement construite ?

Réseau d'eau potable
Le service de distribution d'eau potable de notre commune ne pourra nous communiquer de devis que quand nous aurons les plans du terrain ainsi Le notaire qui s'occupe de la vente du terrain nous a conseillé d'évaluer les frais de raccordements à hauteur de 1000 € TTC par poste (Eau, télécom et électricité). Nous avons préférer être prudents et surestimer les frais à 1500 € TTC par poste. En espérant ne pas avoir de mauvaises surprises …

Armez vous de vos meilleures calculettes … et bon courage ! Yannick & Sandra